Page 8 sur 9 PremièrePremière ... 6789 DernièreDernière
Affichage des résultats 71 à 80 sur 81

Discussion: Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

  1. #71
    Date d'inscription
    Jun 2011
    Localisation
    Nîmes
    Messages
    1 122

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par Gurthang Voir le message
    Bon, ok ... Numéro 2
    Mais le ski est majoritairement un loisir, ça ne brasse pas énormément d'argent comme le foot ou le rugby
    C'est surtout que contrairement au rugby ou au foot, il est saisonnier...

  2. #72
    Date d'inscription
    Jun 2007
    Localisation
    Vienne
    Messages
    1 547

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par Totor Voir le message
    Comme je l'avais dit auparavant:


    Après l'Isère peut être aussi "absorbé" par la région Rhône Alpes et le LOU...
    La region est multicarte, avec des clubs pro dans de nomrbreuses disciplines : (de tete)
    -Basket avec Roanne et l'Asvel
    -Foot avec Sainté, l'OL et ce qui reste de Grenoble
    -Rugby avec Bourgoin, le LOU, Oyonnax et Grenoble.
    - plus tout un tas de sport plus ou moins amateur (Hockey, Boule Lyonnaise, ski, mais aussi joutes...).

    Le truc, c'est que Bourgoin a toujours eu le soucis de se situer dans un bassin economique tres faible. Tant que le pere taboulé a tenu ca a été (et c'est ce qui risque de se passer avec un paquet de clubs tributaires d'un magnat),ais ensuite... Le soucis autre a été que Martinet a toujours refusé de laisser tout ou partie des manettes. Il a refusé GL Events il a y peu, et il y a quelques annees Hewlett Packard, l'OL aussi y me semble.
    Ajoutez des infrastructures dignes de la federale 2 (Vienne est mieux doté qu'eux pour les terrains!), l'abscence d'une section sport etude à proximité (Villefranche est la plus pres).

    Ce sont tous ces facteurs qui ont fait que le CSBJ en est là. Et puis evidemment, la puissance economique Lyonnaise s'est concentrée sur le LOU...

    Citation Envoyé par Jemmapes Voir le message
    Avant le ski ?
    Le ski pro concerne vraiment peu de monde, et peu de rhone alpins ! Les gens comme moi de la vallee du rhone n'ont jamais mis les pieds dans une chaussre de ski!

  3. #73
    Date d'inscription
    Feb 2007
    Messages
    9 918

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par L.titou Voir le message
    Aller aller, arretez de faire des complexes ! Il y a retour sur investissement aussi donc votre budget est encore plus grannnnnd !
    Vous n'avez braque personne, c'est le fruit d'un travail de longue haleine de la part de personnes competentes alors assumez ! C'est clair qu'il y a toulouse et le reste de la france ! On ne rabaisse pas vos titres sur les dernieres saisons, on salut le travail et les competences de votre club depuis longtemps !
    Citation Envoyé par kiwi63 Voir le message
    Quelques précisions sur le budget de l'Asmca : Veritable PME, l'Asm Rugby emploie 75 personnes dont 38 joueurs sous contrat pro. Le budget atteint cette saison 23,6 millions d'euros . 50% de celui ci provient des partenaires privés (450 entreprises partenaires ) , 24% de la billeterie , 11% de la Ligue ( droits TV notamment ) , 6% des collectivités locales , le reste des produits dérivés .
    La masse salariale des joueurs représente 51% des dépenses , 15% pour les staffs sportif et administratif , tandis que la nouvelle enceinte ( amortissement , entretien , interets ) absorbe désormais 12% ( près de 3M d'€ ). Lors de la saison 2010-2011 , 269.695 spectateurs se sont déplacés au Stade Marcel Michelin . 11 matchs sur 17 ( HCup compris ) ont été disputés à guichets fermés . Le taux de remplissage a atteint des sommets à 98%.
    Le stade offre 18.000 places dont 2400 packagées VIP , et 15.600 places sèches dont 10.000 en abonnements . A noter que les 2400 places VIP rapportent deux fois plus , en terme de chiffre d'affaire , que les 15600 autres réunies.
    Le ticket d'entrée se monte à 42000 euros la saison pour une loge et à 48000 euros pour un salon.
    Lors de la dernière saison et hors des jours de matchs 150 évènements en tous genres ont été organisés par "Asm-Events " ( séminaires d'entreprises , salons , congrés , réunions , lancements de voitures etc....)
    Données intéressantes. Ce n'est pas toujours très simple de trouver les mêmes pour Toulouse. On peut se faire une bonne idée du mix toutefois à la lecture de l'excellent article que Libé avait pour une fois consacré à un sujet rugby :

    http://www.liberation.fr/sports/0101...te-de-toulouse

    les chiffres sont donnés par Bouscatel lui même ; l'article date de 2010 ; quelques lignes ont du bouger un peu aujourd'hui, dans l'épaisseur du trait :

    " Le Stade toulousain en 1992 ? Un salarié et 4 millions de francs de budget. Le même Stade en 2010 ? 120 salariés et 28 millions d’euros de chiffre d’affaires.
    .../...Et tant pis si ses interlocuteurs ne veulent pas comprendre que le seul «développement économique» ne fait pas la bonne cuisine. L’objectif, insiste-t-il, c’est «la pérennité du projet sportif». L’indépendance économique ne serait «qu’un moyen» de parvenir à cette fin. Il énumère : 12 millions proviennent du partenariat du club avec 320 entreprises dont Peugeot, EADS, Orange ou le Crédit agricole. La billetterie et les abonnements rapportent 6,5 millions, le merchandising, la vente des produits dérivés 5,5 millions, la Ligue nationale de rugby 2 millions, la brasserie du Stade 1,5 million, les locations diverses 500 000 euros. Au tiers purement sportif de l’effectif du Stade, soit 40 joueurs et entraîneurs, sont alloués 48% de son budget de 28 millions d’euros. Au Stade toulousain, rien de sous-traité, rien d’externalisé. Le moindre vendeur des cinq boutiques du Stade ou le tondeur de la pelouse est un salarié dudit Stade. «L’indépendance !» répète ce capitaine d’industrie sportive. Le capital du club est détenu à 80% par le club lui-même. Dans le cinquième restant, aucun actionnaire ne dispose de plus de 1%..../...
    L’un des luxes que le club se paye : une salle de classe avec cours de langues, d’informatique ou de comptabilité. Le Stade a décroché le statut d’école privée pour la reconversion de ses joueurs. C’est entre deux matchs que le troisième ligne Jean Bouilhou a décroché son diplôme d’ingénieur Insa. Le centre de formation n’est pas moins productif : «Dans tous les clubs professionnels, il n’y a pas moins de 90 joueurs passés par notre centre de formation», s’autofélicite le président, qui en queue de conversation finit par lâcher, comme par inadvertance, que son club peut dégager «entre 500 000 et 1 million d’euros de bénéfice annuel».


    Ajoutons que le ST a fait l'an dernier en Top14 287 000 entrées, ce qui en fait la deuxième billeteri de France après celle du SF... Mais certainement la plus profitable (à Toulouse, la Stadium est loué dans des conditions correctes, et les places à 5 euros inconnues...)

    Alors, Titou, il ne s'agoit pas de faire des complexes, dans un sens ou dans l'autre. Mais d'expliquer encore et toujours qu'on ne compare pas ne grosse machine comme le ST, propriétaire de son stade et qui salarie le moindre jardiner et celui dont le stade est municipal, entretenu par des employés communaux ou sous-traîté à un atelier protégé ; même chose pour les activités connexes : il n'y a évidemment pas au ST 120 personnnes qui sont rémunérées pour jouer au rugby...

    Après, le club est évidemment riche, peut-être un des plus riches du monde. On le sait et on vit ça très bien, et on a effectivement la sensatation que les hommes en place n'ont rien volé mais ont bâti dans la durée, pierre après pierre, un édifice solide. Ce qu'on dit simplement, c'est que celui qui pense "whouaaa... Toulouse a 15 millions de plus que Toulon pour jouer au rugby" se plante complètement. Pour ça, il y a les masses salariales rugby, et celles du ST sera dans les premières, autour des 8M qu'autorise le salary cup...

  4. #74
    Date d'inscription
    Jun 2011
    Localisation
    Nîmes
    Messages
    1 122

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par Miliouz Voir le message
    La region est multicarte, avec des clubs pro dans de nomrbreuses disciplines : (de tete)
    -Basket avec Roanne et l'Asvel
    -Foot avec Sainté, l'OL et ce qui reste de Grenoble
    -Rugby avec Bourgoin, le LOU, Oyonnax et Grenoble.
    - plus tout un tas de sport plus ou moins amateur (Hockey, Boule Lyonnaise, ski, mais aussi joutes...).

    Le truc, c'est que Bourgoin a toujours eu le soucis de se situer dans un bassin economique tres faible. Tant que le pere taboulé a tenu ca a été (et c'est ce qui risque de se passer avec un paquet de clubs tributaires d'un magnat),ais ensuite... Le soucis autre a été que Martinet a toujours refusé de laisser tout ou partie des manettes. Il a refusé GL Events il a y peu, et il y a quelques annees Hewlett Packard, l'OL aussi y me semble.
    Ajoutez des infrastructures dignes de la federale 2 (Vienne est mieux doté qu'eux pour les terrains!), l'abscence d'une section sport etude à proximité (Villefranche est la plus pres).

    Ce sont tous ces facteurs qui ont fait que le CSBJ en est là. Et puis evidemment, la puissance economique Lyonnaise s'est concentrée sur le LOU...



    Le ski pro concerne vraiment peu de monde, et peu de rhone alpins ! Les gens comme moi de la vallee du rhone n'ont jamais mis les pieds dans une chaussre de ski!
    L'histoire a aussi un rôle important à jouer... Pour en revenir au rugby, le LOU a, je pense, plus les moyens de son développement que Oyonnax, Bourgoin qui tenait essentiellement à la présence de Martinet ou Grenoble. Ces dernières villes vont peut être avoir des périodes de mieux sportivement mais le long terme ne sera pas simple. Une ville comme Lyon a les moyens d'absorber des équipes de 1ère division dans plein de sports collectifs différents: les infrastructures sont présentes, les sponsors sont présents et la population est présente à proximité.

    Pour prendre un autre exemple, en région PACA, le RCT (qui un parangon du développement du rugby pro pour moi) n'a pas de difficultés pour trois raisons:

    La présence d'un sponsor (ou actionnaire) qui ne laissera pas son club tomber et qui mettre les fonds nécessaires
    La non présence de club de haut niveau à côté dans des villes plus importantes comme Marseille ou Nice (je ne suis pas sûr que Aix atteigne le très haut niveau)
    Une histoire longue et riche avec le rugby

    Une ville comme Toulouse voire Clermont réunissent tous ces paramètres, Montpellier commence aussi (hypothéquant par la même le développement du rugby à Beziers, Nîmes, voire Narbonne et Carcassonne d'autant plus avec la présence de l'USAP de l'autre côté).

    Le bassin parisien est un peut particuliers car le bassin économique et de population est gigantesque et sans commune mesure par ailleurs

  5. #75
    Date d'inscription
    Aug 2008
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 092

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par pinkcity Voir le message
    Données intéressantes. Ce n'est pas toujours très simple de trouver les mêmes pour Toulouse. On peut se faire une bonne idée du mix toutefois à la lecture de l'excellent article que Libé avait pour une fois consacré à un sujet rugby :

    http://www.liberation.fr/sports/0101...te-de-toulouse

    les chiffres sont donnés par Bouscatel lui même ; l'article date de 2010 ; quelques lignes ont du bouger un peu aujourd'hui, dans l'épaisseur du trait :

    " Le Stade toulousain en 1992 ? Un salarié et 4 millions de francs de budget. Le même Stade en 2010 ? 120 salariés et 28 millions d’euros de chiffre d’affaires.
    .../...Et tant pis si ses interlocuteurs ne veulent pas comprendre que le seul «développement économique» ne fait pas la bonne cuisine. L’objectif, insiste-t-il, c’est «la pérennité du projet sportif». L’indépendance économique ne serait «qu’un moyen» de parvenir à cette fin. Il énumère : 12 millions proviennent du partenariat du club avec 320 entreprises dont Peugeot, EADS, Orange ou le Crédit agricole. La billetterie et les abonnements rapportent 6,5 millions, le merchandising, la vente des produits dérivés 5,5 millions, la Ligue nationale de rugby 2 millions, la brasserie du Stade 1,5 million, les locations diverses 500 000 euros. Au tiers purement sportif de l’effectif du Stade, soit 40 joueurs et entraîneurs, sont alloués 48% de son budget de 28 millions d’euros. Au Stade toulousain, rien de sous-traité, rien d’externalisé. Le moindre vendeur des cinq boutiques du Stade ou le tondeur de la pelouse est un salarié dudit Stade. «L’indépendance !» répète ce capitaine d’industrie sportive. Le capital du club est détenu à 80% par le club lui-même. Dans le cinquième restant, aucun actionnaire ne dispose de plus de 1%..../...
    L’un des luxes que le club se paye : une salle de classe avec cours de langues, d’informatique ou de comptabilité. Le Stade a décroché le statut d’école privée pour la reconversion de ses joueurs. C’est entre deux matchs que le troisième ligne Jean Bouilhou a décroché son diplôme d’ingénieur Insa. Le centre de formation n’est pas moins productif : «Dans tous les clubs professionnels, il n’y a pas moins de 90 joueurs passés par notre centre de formation», s’autofélicite le président, qui en queue de conversation finit par lâcher, comme par inadvertance, que son club peut dégager «entre 500 000 et 1 million d’euros de bénéfice annuel».


    Ajoutons que le ST a fait l'an dernier en Top14 287 000 entrées, ce qui en fait la deuxième billeteri de France après celle du SF... Mais certainement la plus profitable (à Toulouse, la Stadium est loué dans des conditions correctes, et les places à 5 euros inconnues...)

    Alors, Titou, il ne s'agoit pas de faire des complexes, dans un sens ou dans l'autre. Mais d'expliquer encore et toujours qu'on ne compare pas ne grosse machine comme le ST, propriétaire de son stade et qui salarie le moindre jardiner et celui dont le stade est municipal, entretenu par des employés communaux ou sous-traîté à un atelier protégé ; même chose pour les activités connexes : il n'y a évidemment pas au ST 120 personnnes qui sont rémunérées pour jouer au rugby...

    Après, le club est évidemment riche, peut-être un des plus riches du monde. On le sait et on vit ça très bien, et on a effectivement la sensatation que les hommes en place n'ont rien volé mais ont bâti dans la durée, pierre après pierre, un édifice solide. Ce qu'on dit simplement, c'est que celui qui pense "whouaaa... Toulouse a 15 millions de plus que Toulon pour jouer au rugby" se plante complètement. Pour ça, il y a les masses salariales rugby, et celles du ST sera dans les premières, autour des 8M qu'autorise le salary cup...
    Mettons nous d'accord sur ce qu'est la "masse salariale rugby", juste les joueurs, les joueurs et les entraineurs, les joueurs, les entraineurs et le staff technique divers et varié (genre responsable vidéo, voire même médical et para médical)?

  6. #76
    Date d'inscription
    Apr 2007
    Localisation
    Colomiers
    Messages
    5 385

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par Miliouz Voir le message
    Le ski pro concerne vraiment peu de monde
    Le rugby pro aussi !
    Le problème avec les citations sur les réseaux sociaux, c'est qu'on ne sait jamais si elles sont authentiques. (Napoléon Bonaparte).

  7. #77
    Date d'inscription
    Jun 2007
    Messages
    2 469

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par pointu83 Voir le message
    Impressionnant de voir l'avance prise dans ce domaine par le stade toulousain.

    Mention bien au trio de la 8 ème à la 10 ème place qui avec un budget moyen jouent les premiers rôles depuis quelques saisons.

    Quand on voit les budgets pas étonnant de voir les difficultés qu'ont les promus chaque saison.

    La pression est énorme quand on regarde les budgets et si on veut voir un peu plus de jeu il faudrait passer à une descente,de plus faire monter le barragiste de pro d2 ne sert à rien car une fois qu'il a la montée dans la poche il ne reste plus grand monde pour se renforcer et de toute manière n'a pas le budget pour assurer.

    Ensuite pour renforcer l'intérêt du ventre mou tu ne qualifies pour la coupe d'europe "que " 4 clubs.

    Avec ça tu as un championnat plus joueur et plus interressant,les 6 premiers en Hcup,les 4 suivants en amlin cup,le onzième le douzième ainsi que le treizième se sauvent mais ne jouent rien la saison suivante et le quatorzième descend.


    Aberrant ce règlement où même les promus jouent en coupe d'europe ,ça dénature la petite coupe d'europe ce qui fait que peu la joue sérieusement .
    1-On ne peut pas comparer le budget des clubs qui possèdent leur sate ( ST eASM) avec les autres car un partie non négligeable du budget est consacrée à l'entretien du stade.

    2 Ensuite la masse salariale ne peux dépasser 55% du budget ,

    3 la masse salariale est plafonnée à 8.7 M d'euros ( en gros toutes les équipes qui ont plus de 15 ,8 € ont la meme masse salariale à part bordeaux et Agen toute les autres équipes sont au meme niveau ou presque

  8. #78
    Date d'inscription
    Feb 2008
    Localisation
    la plus belle ville du monde
    Messages
    2 158

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Ben justement, Bordeaux c'est 8,7 ... mais tout compris
    Tiens, à peu de chose c'est la moitié de Bayonne ....

  9. #79
    Date d'inscription
    Jun 2007
    Messages
    2 469

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par patrickdelunion Voir le message
    Ben justement, Bordeaux c'est 8,7 ... mais tout compris
    Tiens, à peu de chose c'est la moitié de Bayonne ....

    en fait avec le plafonnement et la règle des 55 % la masse salariale de Bayonne est à 8,7 M € et celle de l'Union à 4.95 M soit 2.25 M d'ecart

    en tenant compte des charges : Rokocoko + lauaki + Heymans cela fait autour de 1.5 Million d'euros
    reste 750 000 euros soit a peu de chose près 1000 euros de plus par mois par joueurs

    Estce que c'est çà qui donne un avantage décisif ?

    Allez l'union

  10. #80
    Date d'inscription
    Aug 2009
    Localisation
    Montrouge
    Messages
    7 026

    Par défaut Re : Budget des Clubs du Top 14 2011/2012

    Citation Envoyé par baronlulu Voir le message
    en fait avec le plafonnement et la règle des 55 % la masse salariale de Bayonne est à 8,7 M € et celle de l'Union à 4.95 M soit 2.25 M d'ecart

    en tenant compte des charges : Rokocoko + lauaki + Heymans cela fait autour de 1.5 Million d'euros
    reste 750 000 euros soit a peu de chose près 1000 euros de plus par mois par joueurs

    Estce que c'est çà qui donne un avantage décisif ?

    Allez l'union
    A peu près 1000€ de plus par joueur par mois... est-ce décisif?
    Question, tu habites Bordeaux et on te propose le meme travail que tu fais aujourd'hui mais pour 1000€ de plus.
    Tu dis non parce que 1000€ c'est à peine l'argent de poche de tes enfants ou tu vas faire tes bagages?

Page 8 sur 9 PremièrePremière ... 6789 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •